Cuisine italienne

Introduction aux recettes régionales de la cuisine italienne

La cuisine italienne est connue de par le monde grâce aux recettes de plats de pâtes, pizzas et riz. Les recettes les plus populaires sont celles des régions les plus fréquentées par les touristes étrangers ; plats de Bologne, Rome, Florence, Milan, Naples ou Venise.

Mais l’histoire d’Italie, qui a été unifiée il y a seulement 250 ans, a subi les influences de cultures et traditions des plus variées provenant de toute l’Europe et de la Méditerranée.

Encore aujourd’hui, non seulement l’étranger mais aussi l’Italien du nord, n’a pas par exemple goûté les “Culurgiones” de la cuisine sarde ou la “Pasta cù li sardi” de celle palermitaine. Et vice et versa, en Calabre ou en Sardaigne, on ne connaît pas le « Misultin », petit poisson du lac de Côme préparé à la sauce aigre-doux, ou le « Gubana », une tarte aux raisons, noix, pinons et grappa de Friuli.

 

Il est assez étonnant de se rendre compte de la variété de recettes principalement préparées avec des ingrédients locaux, qu’ils soient de mer ou de terre, et constitués à partir de viandes, légumes ou poissons.

Le territoire Italien, qui jouit de quatre saisons réelles, de microclimats et de toutes les variétés géologiques (montagnes, plaines, mer, îles, volcans, etc.), a pu produire une multitude de végétaux de potager et développer des élevages de nombreux genres d’animaux.

L’Italie a souvent connu de moments très pauvres dans son histoire. Les matières premières manquaient. Les cultures ne pouvaient se faire à grande échelle et le bétail était un luxe pour la plupart des fermiers. Cela a poussé la recherche de l’usage non conventionnel de fruits des bois et de la terre (des baies, des herbes sauvages et produits de la mer), de créativité et d’expérimentations de nouveaux mélanges alimentaires ainsi que de nouvelles méthodes de cuisson.

 

Pour preuve le pain à la « Michetta », au « Carasau » ou au pain Altamura.

Et que dire des variétés de formes et de préparations des pâtes italienne qui n’ont pas d’égal ; même en ce qui concerne les spaghetti que nous savons être nés en Chine («noodles »). Et même le riz, aussi de culture asiatique, mais dont jamais personne n’avait pensé à le préparer comme le « risotto alla milanese ».

Et même la tomate, originaire des Amériques, a trouvé son exaltation sur la péninsule italienne : « pelati San Marzano », les cerises de Pachino et des « camoni » de la plaine du Pô, etc.

Par passion pour la cuisine italienne, par fierté et pour le plaisir du goût, notre objectif est de faire connaître le plus possible la cuisine régionale italienne au public étranger.

Le concept de pâtes fraîches